top of page

Tokenisation des données du bâtiments, sommes-nous prêts à intégrer de nouveaux modèles ?


Vous collectez des données grâce à vos bâtiments connectés ? Imaginez si ces données pouvaient être valorisées ! 🌟


Revivez cet événement exceptionnel sur la tokenisation des données du bâtiment et l'intégration de nouveaux modèles, organisé par PROPLINK EUROPE en partenariat avec Data Governance Alliance for Smarter Citizens et Urban Practices.



📅 Au programme :



Alexandra EMERY accueillera des experts du domaine :


Emmanuel FRANCOIS, Data Governance Alliance for Smarter Citizens


Casey Joly, IPSO France


Matthieu Merchadou Melki, MAGMA - Real Estate Agility


christian ROZIER, Urban Practices


Découvrez comment la collecte de données peut devenir un levier de valorisation pour vos actifs immobiliers.


Smart Building et Propriété des Données

Le concept de "smart building" est remis en question, car il ne suffit pas d'avoir un bâtiment connecté pour créer de la valeur. L'enjeu est de rendre le bâtiment "serviciel", c'est-à-dire capable de s'adapter aux usages et de fournir des services répondant aux besoins des occupants. La donnée est au cœur de cette transformation, mais elle ne peut être considérée comme une propriété. L'information doit circuler librement pour permettre l'innovation et la création de nouveaux services.


Tokenisation Financière et Actif Digital

Pour valoriser les bâtiments, il faut repenser les modèles économiques en intégrant la donnée et les services numériques. La "tokenisation" financière, c'est-à-dire la représentation d'actifs physiques sous forme de jetons numériques, pourrait permettre de partager la valeur créée par les données et les services. Cependant, cela nécessite une gouvernance des données et une réflexion sur les nouveaux modèles économiques.


Gestion Patrimoniale et Plateforme de Services

La gestion patrimoniale doit évoluer pour prendre en compte la valeur d'usage des bâtiments. Les gestionnaires d'actifs cherchent à optimiser les surfaces occupées et à proposer des espaces flexibles. Les plateformes de services numériques permettront de gérer ces nouveaux usages et de proposer des services adaptés aux occupants.Cela implique de repenser la gouvernance des données pour permettre leur partage et leur valorisation.En conclusion, la transformation numérique des bâtiments nécessite une réflexion approfondie sur la gouvernance des données, les modèles économiques et la création de valeur à travers les services numériques. Une approche holistique, impliquant tous les acteurs, est indispensable pour relever ces défis.

4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page